Inscriptions closes
Le Japon
Le Japon
Harmonie
Du 25 mars au 9 avr. 2020
.

Introduction

Il était une fois une belle déesse qui se mit à pleurer de joie. Chaque larme, au fur à mesure, tomba dans l’océan Pacifique, une île se dressa et ainsi de suite pour créer l'archipel japonais. Et c'est ainsi que naquit, le pays Nihon, « là où nait le soleil ».

Lorsque les Japonais évoquent leur pays, ils utilisent le mot wa, « harmonie ». Et de fait, ce pays de contrastes à l'histoire mouve­mentée, dégage une forte impression de sérénité, et précisément d'harmonie. Le Japon est resté fermé au monde durant plus de 250 ans, passant directement, à la fin du XIXe s., du féodalisme à la modernité. Les jardins urbains, qui invitent au repos à l'ombre des cerisiers en fleurs, contrastent avec les hautes tours d'habitation et les néons publicitaires aux couleurs criardes. Et cette tendance de vivre à l'occidentale s'oppose à l'envie profonde de perpétuer les traditions séculaires à travers les cultes du Shintoïsme et Bouddhiques.

Le Japon évoque une foule d'images : les temples, les fleurs, les geishas et les Samouraïs, le majestueux Mont Fuji, les lacs, les bonzaïs et les koïs des étangs qui décorent les magnifiques jardins. Epinglons également la cérémonie du thé... un grand moment à vivre dans les ryokan, sans oublier les sushis. Chaque élément, chaque notion témoigne de la créativité, de la sérénité et de la discipline japonaise.

Le Japon réveille chacun de nos sens. Envolez-vous vers le pays du soleil levant et vivez une expérience « zen-sationnelle »!

Japon 2

Programme

Mercredi 25 mars : BRUXELLES ou PARIS – TOKYO

Vol de Bruxelles ou Paris (selon votre choix) à destination de Tokyo.

Jeudi 26 mars : TOKYO

Arrivée dans la matinée à Tokyo. La découverte de la capitale du Japon est fascinante. Cette ville est passionnante, bouillonnante, incroyable et sans équivalent dans le monde ! Au sein de la gigantesque Tokyo voisinent des quartiers ultra-modernes, avec des gratte-ciels rivalisant d'audace et d'élégance, et des quartiers résidentiels aux maisons traditionnelles et temples shintoïstes, avec de petites statues saintes à un croisement de rue et une piste cyclable qui longe un canal... Ici le modernisme côtoie les traditions. Repas de midi compris. Le quartier animé d'Asakusa s'ordonne autour du temple de Sensô-ji qui abrite la statue de la déesse Kannon. Visite de Shibjuku et sa tour d'observation. Repas du soir compris et logement à Tokyo.

Vendredi 27 mars : TOKYO

Ueno est un quartier fascinant et contrasté. C'est dans un parc immense, ancien lieu de résistance des derniers samouraïs, aujourd'hui peuplé d'arbres, que se trouve le musée national de Tokyo. Un musée incontournable dont l'abondance des pièces conservées n'a d'égal que leur qualité. Calligraphies, rouleaux peints, sculptures, encres, bouddhas, etc, témoignent du développement artistique du Japon depuis la préhistoire jusqu'à l'époque contemporaine.

Toute la ville tourne autour d'un lieu à la fois interdit et indifférent, le palais impérial, demeure masquée sous la verdure, défendue par des fossés d'eau, habitée par un empereur qu'on ne voit jamais. Mystère ! Repas de midi compris.

Ginza est le Tokyo chic. Alignant ses belles boutiques le long de Chuo-dori ou de calmes rues secondaires, les grandes marques japonaises et occidentales s'y affichent dans d'audacieux édifices. Le promeneur se découvre une passion pour l'architecture contemporaine en admirant des façades toujours plus surprenantes. Repas du soir compris. Logement à Tokyo.

Samedi 28 mars : NIKKO

Développé au pied des montagnes de la préfecture de Tochigi au nord de la capitale, le site de Nikko, « lumière du Soleil », est entouré par les milliers de cèdres et de pins. Envoûtant, il attire dès le XIIIe s. de nombreux prêtres influents et voit naître d'importants temples et sanctuaires protégés par l'imposant mont Nantai. Au XVIIe s. y est construit le plus beau sanctuaire du Japon, le Tosho-gu, pour accueillir la sépulture du premier shogun, Tokugawa Ieyasu. Ce sanctuaire shintoïste, éblouissant d'or et de couleurs, est un lieu sacré. Fondé en 782 par le prêtre Shodo Shonin, le temple Futarasan-jinja est un des lieux les plus anciens du Japon. Repas de midi compris.

Suite à une importante coulée de magma survenue il y a 20 000 ans, un barrage naturel s'est formé au pied de la face sud du volcan Nantai, donnant naissance au splendide lac Chuzenji et aux superbes chutes d'eau Kegon. Repas du soir libre. Logement à Tokyo.

Dimanche 29 mars : TOKYO

Synthèse du plus excentrique de ce que l'on peut croiser à Tokyo, le quartier Harajuku a de quoi séduire : jeunes fashion victimes sur Takeshita-dori ; pratiques culturelles et sociales qui aimantent les touristes et sociologues du monde entier ; plaisirs sucrés addictifs, et le parc Yoyogi, un des poumons verts de la ville. Et, comme le profane coexiste rarement sans le sacré, on y trouve le sanctuaire Meiji-jingu, l'un des lieux shintoïstes les plus vénérés de Tokyo. Repas de midi compris.

Le musée privé d'Ota abrite l'une des plus belles collections d'Ukiyo-e, les « images flottantes ». Synonyme, à l’époque Edo (1603-1868), de plaisir et associé à la beauté éphémère de l’existence, il représente aujourd’hui l’artistique témoignage de l’ancienne capitale shôgunale Edo (aujourd’hui Tokyo). Repas du soir compris et logement à Tokyo.

Lundi 30 mars : TOKYO – KAMUKARA – HAKONE

Kamakura s'ouvre vers la baie de Sagami en tournant le dos à la baie de Tokyo. Les magnifiques collines boisées accueillent de nombreux temples bouddhiques et sanctuaires shinto. Kamakura présente le temple de Tsurugaoka Hachiman-gu. Trois grands torii scandent cette belle et populaire allée de cerisiers qui s'étire sur près de 1 500 m jusqu'au sanctuaire. Visite du Daibutsu, le plus grand Bouddha. Repas de midi compris.

La route nous mène vers la région du célèbre mont Fuji - le « Fuji-san » et la « vallée de l'enfer », Owaku-dani jusqu'à Hakone : découverte de la vallée avec une promenade en bateau sur le lac Ashi puis ascension en téléphérique au mont Komaga-dake. Repas du soir compris. Logement à Hakone.

Mardi 31 mars : HAKONE – MISHIMA – KYOTO

Transfert à la gare Mishima pour prendre le train à grande vitesse, le Shinkansen qui nous mènera à Kyoto. Ancienne capitale du Japon nommée Heian-kyo à l'époque des empereurs, Kyoto, regorgeant de sanctuaires, temples historiques et monuments classés au Patrimoine Mondial de l'Unesco, est considérée souvent comme la cité japonaise traditionnelle par excellence. Repas de midi compris.

Le Pavillon d'or de Kinkaku-ji se mire tranquillement dans les eaux de son lac, en des reflets chatoyants entouré d'un grand parc, aux sentes ondoyantes, qui permet de renouer avec le calme. Le jardin zen du Ryoan-ji, temple du « dragon paisible », est une composition qui ne cesse de résonner comme une énigme. Mais n'est-ce pas là le meilleur moyen de faire un premier pas sur la voie de l'Éveil ? Repas du soir compris. Logement à Kyoto.

Mercredi 1er avril : KYOTO

Heian-jingu est un sanctuaire shinto aux cerisiers pleureurs. Le complexe rend en hommage à la ville qui fut la capitale impériale du Japon durant la période de Heian dans l’Antiquité. La visite révèle notamment un plein potentiel des sakura lorsque les cerisiers shidarezakura dévoilent leurs magnifiques branches tombantes ornées de couleurs rosées. Deux rangées de fortifications concentriques enserrent le château de Nijo érigé au début XVIIe s. par l'empereur Tokugawa Ieyasu. Ostentation et raffinement suprême. Repas de midi libre.

Les ruelles japonaises traditionnelles de Ninenzaka et Sannenzaka se situent dans le quartier historique de Higashiyama, à l’est de Kyoto. Restaurants et boutiques bordent les nombreuses marches de ces rues pavées et piétonnes qui permettent de rejoindre les temples des environs. C’est aussi le lieu privilégié pour croiser des Japonais en kimono ou yukata. Repas du soir libre. Logement à Kyoto.

Jeudi 2 avril : KYOTO

Le Tenryu-ji, « le dragon céleste » est un temple bouddhique, situé dans le quartier d'Arashiyama. Fondé au milieu du XIVe siècle par le shogun Ashikaga Takauji, en hommage au récemment défunt empereur Go-daigo, le temple suit les préceptes de l'école bouddhiste zen Rinzai. Visite de ses jardins.

La bambouseraie, nom usuel donné à la forêt de bambous géants de Sagano, située près du pont Togetsukyo, le pont qui traverse la lune est l'un des lieux les plus magiques du Japon. Un univers presque irréel avec ses arbres hors normes, entre les longs troncs fins et les feuilles verdoyantes , quelques rayons de lumière à travers ses géants donnent une ambiance à la fois mystique et magnifique. Repas de midi compris.

Le Fushimi-Inari Taisha, la protectrice du riz, est probablement l'un des lieux de culte les plus insolites du Japon.La beauté de ce complexe se dévoile au gré d'une randonnée pédestre le long d'une vallée, balisée par des milliers de portiques vermillon appelés torii. Nous assisterons à une cérémonie du thé. Repas du soir compris. Logement à Kyoto.

Vendredi 3 avril : KYOTO – NARA

Départ pour Nara. À peine débarqué, le visiteur est accueilli par les daims et les cerfs du grand parc central. Ils y sont libres et jouissent du respect dû aux symboles : ces animaux familiers sont les messagers des dieux Shinto. Du vert au coeur de la ville et, alentour, une nature généreusement offerte, Nara, est bien le rêve éveillé. Capitale du Japon de 710 à 784, elle s'est couverte, dans son élan, de trésors, temples et jardins merveilleux. Voulu par l'empereur Shomu, Todai-ji, gravitant autour du Daibutsu-den, l'énorme statue en bronze du bouddha cosmique, assis en extase sur une feuille de lotus : voilà un trésor propice à de solides méditations.

Comme tout sanctuaire shintoïste, Kasuga Taisha soigne son environnement naturel. Ses bâtiments campent sous les frondaisons ombreuses de cèdres japonais, à l'orée d'une pittoresque forêt primaire très bien préservée. Le temple est réputé pour ses 3 000 lanternes - les offrandes des fidèles depuis des siècles - qui jalonnent le sentier d'accès ou occupent l'intérieur de l'édifice. Repas de midi compris.

Kofuku-ji fut édifié en 669 à Uji, au sud de Kyoto, puis transféré à Nara en 710 par la puissante famille Fujiwara à laquelle il appartenait. À son heure de gloire, entre le VIIIe et le XIIe s., ce temple bouddhiste comptait 175 bâtiments d'un style japonais d'une grande pureté, dont la pagode à cinq étages témoigne encore avec élégance. Repas de midi compris. Logement à Nara.

Samedi 4 avril : NARA – KOYASAN

Départ pour Koyasan. La cité, baignée d'encens et de brumes, vous envoûtera avec ses cryptomères aux entêtants parfums de résine, sa sérénité distillée par cent monastères, les prières envolées de mille bonzes, son écrin de montagnes puissamment boisées. Visite des temples Todaiji et Kasuga. Repas de midi compris.

Okuno-in est un cimetière impressionnant qui regroupe des pierres tombales de samouraïs, de seigneurs, de moines, mais aussi de gens ordinaires, sous une forêt de cyprès centenaires. C’est un des lieux les plus sacrés du Japon et une destination de pèlerinage très populaire. Lorsque l’on pénètre dans son enceinte, le calme du cimetière appelle à sa contemplation. Logement dans un des temples-auberges, « shukubo » avec un repas japonais-végétarien.

Dimanche 5 avril : KOYOSAN – HIROSHIMA

Tôt le matin, nous assisterons aux prières des moines. Transfert à Shin-Osaka pour prendre le train express, le Shinkansen, pour Hiroshima. Repas de midi compris.

Hiroshima est désormais une ville moderne et dynamique, et ce, après le terrible 6 août 1945. L’un des visages du Japon actuel, résolument contemporain, même si la « cité de la paix » n’oublie pas les victimes de la bombe. Unique vestige du désastre, le Dôme de Genbaku. Visite du parc de la paix et du mémorial. Repas du soir compris. Logement à Hiroshima.

Lundi 6 avril : HIROSHIMA – MIYAJIMA

Par une traversée en ferry, nous nous rendrons sur l'île de Miyajima. Le grand torii rouge émergeant des flots, sur fond de plage sablonneuse, est l'un des emblèmes du Japon et l'argument touristique le plus sûr de cette île shintoïste hautement sacrée. Son principal joyau, le sanctuaire d'Itsukushima, est en partie construit sur la mer. Miyajima vaut aussi pour ses reliefs boisés et ses plages isolées.

À bord du téléphérique vers le mont Mitsen, une vue imprenable sur la mer intérieure de Seto et sur la forêt primaire de Miyajima, enchante le passager. Repas de midi compris. Retour sur Hiroshima. Repas du soir compris. Logement à Hiroshima.

Mardi 7 avril : HIROSHIMA – IKUCHISHIMA – OMISHIMA – KURASHIKI

Transfert vers le port de Ujina où un bateau hydroglisseur nous permettra de traverser la mer intérieure Stenakaï. A Matsuyama Kanko, le bus nous mènera à Omishima.

Niché sur l’île, le sanctuaire d’Oyamazumi-jinja – un ancien site shinto, destination de pèlerinage pour les samouraïs pendant plus de 1400 ans. Fondé en 594, ce sanctuaire est un lieu de vénération du frère aîné de la déesse solaire Amaterasu, une divinité des montagnes, des océans et de la guerre. En conséquence, depuis des temps anciens, les guerriers ont visité ce site pour s’attirer le succès sur les champs de bataille. En cas de victoire, ils n’ont pas manqué de revenir offrir leurs armes et armures en remerciement. Repas de midi compris.

Les montagnes de Kirishima constituent un site important dans la mythologie de la création japonaise. C'est dans cette zone que le dieu Ninigi no Mikoto, petit-fils de la déesse du soleil Amaterasu, serait descendu du ciel pour régner sur la terre. Visite de Kozan-ji, le temple de haute montagne. Repas du soir compris. Logement à Kurashiki.

Mercredi 8 avril : KURASHIKI – HIMEJI – OSAKA

Kurashiki est charmant port fluvial qui se connecte à la mer Intérieure par un réseau de canaux jadis dévolus au transport du riz, des cotonnades et du soja. Les saules pleureurs se penchent sur les canaux du quartier historique de Bikan où se dressent toujours les entrepôts d'antan aux murs blancs et aux tuiles vernissées de noir. La maison Ohashi est une demeure typique de l'habitat des riches marchands du XVIIIe s. Repas de midi compris.

Chef-d'oeuvre de l'architecture japonaise, le château d'Himiji, le « Héron blanc » à la gracieuse silhouette est un joyaux de l'archi­tecture japonaise. Arrivée à Osaka et découverte de la ville par un tour en car. Déployé en gratte-ciel et en sous-sol, l'urbanisme d'Osaka nouveau confine à l'anarchie où la vie gagne, rageuse, plus nippone et palpitante que jamais. Repas de soir compris. Logement à Osaka.

Jeudi 9 avril : OSAKA – BRUXELLES ou PARIS

Transfert à l'aéroport d'Osaka pour un retour, via Tokyo, sur Paris ou Bruxelles selon votre choix.

Japon 2

Prix & Pratique

PRIX

Prix : 6 350 € - Supplément - single : 1 200 €

COMPREND :

  • Vol aller-retour Bruxelles ou Paris (selon votre choix) – Tokyo
  • Vol intérieur Osaka – Tokyo
  • Hôtels*** et *****, petits-déjeuners
  • Transports en autocar, en train, en ferry et hydroglisseur
  • Repas mentionnés comme compris
  • Entrées aux différents monuments et musées
  • Prestations guidées
  • Documents de voyage

NE COMPREND PAS :

  • Repas mentionnés comme libre
  • Boissons
  • Pourboires
  • Assurance-annulation

Inscriptions closes